sewatech - articles

En complément de cette rubrique, vous trouverez d’autres articles d’Alexis Hassler sur son blog.

Les articles publiés ici sont des points de vue apportés par leur auteur sur des sujets touchant aux technologies Objet.

Retrouvez les articles en flux RSS.

sewatech.fr sur mobile

 (publié le 7 mai 2015)

Début mai 2015, le site sewatech.fr a bénéficié d’une grosse mise à jour, avec un objectif principal : améliorer son affichage sur les navigateurs mobiles.
Voyons les motivations de cette mise à jour...

Les nouveautés de WildFly 8

 (publié le 14 février 2014)

WildFly est le successeur de JBoss AS 7. Concrètement, il s’agit juste d’un changement de nom, car la base de code reste la même. La vraie révolution a déjà eu lieu en 2011 avec JBoss AS 7 qui n’avait rien à voir avec ses prédécesseurs. Donc WildFly est le nouveau nom d’un projet qui a plusieurs années.
Voyons ce qui a changé par rapport à la version précédente.

Sorties de l’été 2011, JBoss AS 7

 (publié le 7 octobre 2011)

Dans notre dernier article, nous avons évoqué les deux sorties majeures de l’été 2011 : JavaSE 7 et JBossAS 7. Nous avions détaillé le contenu de JavaSE 7, voyons maintenant ce que la sortie de JBossAS 7 peut nous apporter.
Nous commencerons par les nouveautés les plus visibles comme l’allègement de la plateforme et la réduction du temps de démarrage, puis nous aborderons les évolutions plus profondes comme le nouveau système de modules. Enfin, nous parlerons un peu de Cloud.

Sorties de l’été 2011, Java SE 7

 (publié le 15 août 2011)

Au cours de cet été 2011, deux événements m’ont marqué : la sortie de Java SE 7 et celle de JBoss AS 7. Tous deux sont suffisamment importants pour faire l’objet d’articles séparés. Nous commençons donc par la sortie de Java SE 7.
Dans cet article, nous nous concentrons sur les modifications du langage qui concerne directement le développeur : l’opérateur en diamant, le multi-catch d’exceptions, le try-with-resources,...

Enrichir les logs avec LogWEx

 (publié le 2 septembre 2010)

Plaçons nous dans le cadre d’une application développée correctement, avec des bonnes traces envoyées dans un utilitaire correct de type Log4J, éventuellement via une façade comme commons-logging ou, beaucoup mieux, SLF4J. Grâce à la configuration de Log4J, il est possible de choisir les informations qui apparaissent dans les fichiers de logs en plus du message à proprement parler : heure, niveau du log (erreur, alerte, info, debug, trace), le logger d’origine. Lorsqu’on est en développement, on peut aussi ajouter des informations plus précises sur l’origine comme la méthode et la ligne de code qui a envoyé le message.
Il nous manque souvent une information important : quel utilisateur a été à l’origine du log ? Qu’a fait ce même utilisateur avant d’en arriver là ? Voyons comment on peut avoir ces informations dans les logs...

JavaSE 6 update 10, un update majeur ?

 (publié le 21 octobre 2008)

Normalement, en Java, un update a pour seul objectif de corriger des anomalies. Depuis Java 5, la notion de mise à jour mineure n’existe plus ; pour preuve, le numéro de version ne comporte plus qu’un seul chiffre : JavaSE 6 ou JavaSE 7. Nous sommes bien loin de l’antique numérotation à rallonges qui prévalait il y a quelques années avec des J2SE 1.4.2 !
Cependant, il reste important pour Sun de corriger les bugs et de combler les failles de sécurité. C’est le rôle des updates. Normalement, une mise à jour de ce type ne devrait modifier le fonctionnement de Java que sur des aspects secondaires, et uniquement en relation avec les bugs corrigés.
A l’opposé de ces modifications mineures, l’update 10 de JavaSE 6 marque un tournant important dans la philosophie de distribution de Java. Par contre, la syntaxe, les classes et interfaces n’ont pas changé ; il faudra attendre JavaSE 7 pour cela. C’est pour cela que cette mise à jour est considérée comme mineure.

Utilisez les types abstraits

 (publié le 20 décembre 2007)

Les bonnes pratiques de conception imposent de concevoir toutes les classes orientées services (métier, accès aux données et services connexes) sous forme duale, une interface et une classe d’implémentation, et d’établir les dépendances vers les interfaces. Les classes ne sont utilisées que pour l’instanciation, de préférence via une factory (design pattern factory ou abstract factory).

10 ans d’UML, et après...

 (publié le 19 mai 2007)

Après 10 ans de pratique d’UML, on commence a avoir suffisamment de recul pour connaître les forces et faiblesses du langage et de ses outils. Il est temps de se remémorer les projets sur lesquels UML nous a été utile et tous les problèmes rencontrés.
Après toutes ces années, on peut même aller jusqu’à se demander si UML est toujours d’actualité et s’il est encore vraiment utile...

Quelles solutions open source pour java

 (publié le 16 mars 2007)

Les solutions open source ont le vent en poupe depuis quelques temps. Des organismes comme la fondation Apache sont reconnues depuis des années pour la qualité de leurs produits et des sociétés éditrices basent leur modèle économique sur la distribution de leurs logiciels sous licence open source. La nouveauté vient, d’une part, du fait que certains éditeurs basculent du modèle traditionnel au modèle open source et, d’autre part, du fait que la plupart des sociétés utilisatrices sont prêtes à faire confiance à des solutions open source.
Cet article ne remplace pas les catalogues, et ne recherche surtout pas l’exhaustivité. Il expose juste un avis totalement subjectif et ouvert à discussion.

Les apports de JavaSE 6

 (publié le 12 janvier 2007)

JavaSE 5 a été une évolution majeure pour la plateforme java avec, pour la première fois des évolutions visant à rendre le langage plus pratique. On a aussi constaté des gains importants en production avec une meilleure stabilité, des performances améliorées et, enfin, des outils de monitoring. Est-ce que JavaSE 6 continue sur la même voie, et quelles sont les améliorations apportées ?

JBoss est-il apte à la production ?

 (publié le 6 décembre 2006)

Le question ne se pose pas pour un environnement JBoss dûment préparé, avec un sérieux travail de configuration. Il se pose par contre concrètement pour les configurations fournies par défaut.